3 mars 2012

Et si on inversait le scénario

Un texte un peu plus léger cette fois-ci, traduction de Fun Times Flipping the Script, publié par David Jay en décembre 2006.


Notez bien que les questions se veulent facétieuses, et ne sous-entendent pas que la sexualité humaine est anormale ou malsaine ; pour la majorité des gens, c'est tout à fait normal et sain. Le but de ces questions est de contester l'idée que tout les gens sont naturellement sexuels ou devraient l'être.

1) D'après vous, qu'est-ce qui a causé votre sexualité ?

2) Quand et comment avez-vous décidé d'être sexuel, et pourquoi ce choix ?

3) Est-il possible que votre sexualité soit juste une phase dont vous sortirez ?

4) Est-il possible que votre sexualité provienne d'une peur névrotique d'interagir avec les gens et pas seulement leurs corps, ou bien d'une obsession névrotique avec les corps, ou pire, une incapacité à voir au-delà des corps ?

5) Les sexuels ont un passé de relations asexuelles ratées, n'étant pas capable d'être très proche de quelqu'un sur un plan non sexuel. Pensez-vous que vous soyez devenu sexuel par peur de l'intimité émotionnelle ?

6) Si vous n'avez jamais eu de relation vraiment intime avec quelqu'un sans tout le fouillis qui arrive quand on rajoute le sexe et les fluides corporels, comment savez-vous que vous ne préfèreriez pas ça ?

7) Si la sexualité est normale, pourquoi y a-t-il une telle variété parmi les attirances sexuelles, les libidos et les désirs ?

8) La sexualité et les activités sexuelles peuvent indiquer un dérèglement hormonal ou psychologique, ou même des lésions cérébrales. Avez-vous envisagé de faire tester vos hormones ou de subir une évaluation psychologique ?

9) Beaucoup de ceux qui ont été abusés sexuellement quand ils étaient enfants ou adolescents extériorisent cela par le sexe et deviennent très sexuel ensuite dans leur vie. Avez-vous été victime d'abus sexuels enfant ou adolescent ? Est-ce que c'est pour ça que vous êtes sexuel ?

10) A qui avez-vous révélé vos tendances sexuelles ? Comment ont-ils réagi ?

11) Votre sexualité ne me gène pas tant que vous me laissez tranquille, mais pourquoi tant de sexuels essaient de séduire les autres et de les attirer dans cette orientation ?

12) Si vous souhaitez élever des enfants, voudriez-vous qu'ils soient sexuels, sachant les problèmes auxquels ils auront à faire face, toutes les complications qu'ils devront affronter dans leurs relations et dans leur vie ?

13) La majorité des pédophiles, des violeurs et des agresseurs sont sexuels. Est-ce que vous considérez qu'il est prudent d'exposer vos enfants aux sexuels ? Aux professeurs sexuels, en particulier ?

14) Pourquoi les sexuels se sentent-ils obligés de le montrer, de se donner en spectacle avec leur sexualité ? Vous ne pouvez pas simplement être ce que vous êtes discrètement ?

15) Le sexuels assignent toujours à leurs relations des catégories étroitement définies, "partenaire" ou "ami". Pourquoi est-ce que vous vous accrochez à une catégorisation des relations si malsaine et restrictive ? Pourquoi est-ce que vous ne pouvez pas simplement aimer ?

16) Comment est-il possible d'avoir une relation complètement épanouissante et des émotions profondes avec une autre personne quand on est préoccupé par le sexe et ce que fait notre corps ? Comment est-ce que deux personnes peuvent réellement être intimes si elles passent leur temps à voir et à traiter l'autre comme un objet sexuel, ou à chercher à se satisfaire sexuellement ?

17) Les couples de sexuels ont un soutien entier de la société, et pourtant les divorces et les séparations difficiles continuent à provoquer de grandes souffrances aux sexuels. Pourquoi y a-t-il si peu de couples stables ?

18) Comme la sexualité et les problèmes qui en découlent sont très pénibles pour beaucoup de gens, il y a des techniques qui ont été développées pour aider les sexuels à changer. Avez-vous envisagé d'essayer une thérapie par les hormones ou une cure de déconditionnement ?

19) Comment les sexuels arrivent-ils à se concentrer alors qu'ils doivent gérer les manifestations constantes de l'attirance sexuelle et de leur libido, et qu'ils passent du temps et de l'énergie à rechercher des partenaires sexuels ?

20) Un nombre disproportionné de criminels et d'irresponsables en tout genre sont sexuels, et il existe tellement de comportements autodestructeurs, brutaux et oppressifs qui sont sexuels par nature. Alors comment est-ce possible que la sexualité soit normale et saine ?

21) Il y a tellement de gens sexuels qui n'acceptent d'être intimes avec quelqu'un sur le plan émotionnel que si leur relation est sexuelle. Pourquoi les sexuels sont-ils si frigides émotionnellement ?

22) Peut-être que vous croyez être sexuel juste parce que vous n'avez pas encore rencontré la bonne personne. Pensez-vous que vous vous tourniez vers la sexualité par désespoir parce que vous n'êtes pas comblé émotionnellement ?

23) Il y a tellement de risques corporels inhérents à la sexualité, notamment les IST et les grossesses non désirées, sans parler de la frustration et des risques émotionnels en particulier dans un couple sexuel ensemble depuis longtemps. Pourquoi qui que ce soit voudrait être sexuel ?

24) Pourquoi est-ce que les sexuels ont besoin que quelqu'un les désire sexuellement pour se sentir exister ? Pourquoi sont-ils si complexés ?

8 commentaires:

  1. Quelle excellente idée que cette inversion des "rôles", cela met en perspective les comportements de la norme d'une très délicate façon...

    RépondreSupprimer
  2. Très très bon ^_^
    Je me permets de faire tourner :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je t'en prie, c'est fait pour ça ! ^^

      Supprimer
  3. Plusieurs de ces questions ne me semblent pas facétieuses, elle ont beaucoup de sens et soulèvent énormément d'interrogations sur soi.

    Mais bon, vous me direz, je suis déjà acquise à la cause. Je note ce blog dans mes favoris.

    RépondreSupprimer
  4. C'est toujours intéressant de se poser la question "est-ce que j'adopte tel comportement par choix personnel ou par conditionnement ?". La sexualité pouvant être aisément remplacée par n'importe quelle norme de la société.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le mil Zir.
      Il y a ces dernières decennies une montée fulgurante en visibilité des minorités (homosexuels, transexuel, transgenre). Ce phénomène de revendication ne concerne pas uniquement le champ de l'orientation sexuelle d'ailleurs.

      Cela ne serait-il pas une invitation à remettre en question la notion même de "norme", de normalité. A quoi servent-elles au juste si ce n'est à reproduire des conditionnements ?
      Quand on sait que Temple Grandin, diagnostiquée à l'âge de 4 ans autiste de haut niveau, est professeur à l'Université du Colorado, docteur en sciences animales et spécialiste de renommée internationale en zootechnie. Elle a révolutionné les conditions d'élevage aux USA.
      Ceci ne serait jamais arrivé si elle avait été placée comme le recommandaient les pédiatres en institut "spécialisé".

      Le regard que nous portons sur les autres notamment ce que nous perçevons comme une déficience ou un handicap détermine les possibilités de l'autre de se déployer et d'offrir au monde son potentiel créateur ou non.
      Un regard invalidant n'a jamais aidé personne à se déployer.
      Ne pouvons-nous pas simplement accepter et respecter la diversité des manières d'être au monde ?

      Pourquoi la société était si intéressée à s'ingérer dans les affaires très personnelles et intimes qu'est la sexualité des individus ?
      Ok c'est une question d'asexuelle ...

      Supprimer
  5. Excellentissime et très pertinent bien que certainement très perturbant pour le 99% de sexuels :-)
    Mais on les aime tels qu'ils sont et nous nous aimons tels que nous sommes également : A-sexuel


    RépondreSupprimer